HOME
NEWS
MEDIA
CONTACT

Femilang :
Patricia Niedzwiecki’s Research Work on  Women’s vs. Men’s Language

Pour la Journée Internationale des Femmes 2012 le Secrétaire d’état Bruno De Lille et  Patricia Niedzwiecki lancent le nouveau site www.femilang.org dédié à la différenciation comportementale et linguistique entre femmes et hommes aux plans sociopsychologique et professionnel.

L’auteure réalisatrice commence à cette même occasion son nouveau film sur le même thème.

 

Biographie
Spécialiste du langage et des langues, auteure, réalisatrice. Docteure es lettres et Sciences humaines, études historiques et littéraires, sémiologie du texte et de l’image.

 

femilang

Directrice d’IRDECOF (Institute for the R&D of a European Cultural Area, Gender & Languages), qu’elle a co-créé en 1989 avec Sir Yehudi Menuhin et Yves Bessières.

D’origine slave, mais née réfugiée de l’ONU, au début de sa carrière, Patricia Niedzwiecki assure la rédaction en chef ad interim de la publication de l’UE “Femmes d’Europe” éditée par le Service d’Information de la Commission Européenne, à laquelle elle est restée liée en tant qu’experte.

                                  
Pour la Commission Européenne, elle a écrit nombre d’études pionnières. En 1991, la Ministre Miet Smet lui commandite un Code de Féminisation dans les 3 langues nationales belges. Avec « Anvers Capitale Culturelle Européenne 1993 », son Association IRDECOF et la Commission Européenne, elle organise le 1er  Congrès International sur leLangage des femmes, langage des hommes?

      
Sa carrière théâtrale et audiovisuelle reflète totalement sa réelle identité : Européenne de A à Z. Ses pièces “Madame Antoine” ou “Retro”  par exemple ont été traduites et jouées dans plusieurs langues européennes.


Actuellement, Patricia Niedzwiecki monte ses films sur la mémoire et la Résistance “Les trous de la mémoire » « Gaps of Memory ». Bientôt en DVD en langues française et anglaise.

Conférence de Presse

femilang femilang  

Pourquoi ce site www.femilang.org?

 

Féminin? Masculin ?
Les mots, les noms et les appellations servent à opérer le distingo entre les sens et désigner les personnes.
Par leur nom, les enfants se voient désigner leur place dans l’ordre social symbolique et la vie en société, tant d’un point de vue linguistique que culturel.


La féminisation reste – de moins en moins, certes -, œuvre pionnière. Cette dimension linguistique tant soit peu volontariste précède les réalités sociétales présentes, mais non à venir. Une société complètement artificielle n’aurait nul besoin de savoir à quel sexe un nom renvoie. Dans nos sociétés, ce n’est pas le cas. Professionnellement parlant, nous aurons toujours affaire soit à un homme, soit à une femme.


En compagnie d’autres auteurs, comme Benoîte Groult, Wilhelm Frederik Hermans ou Hugo Claus, Patricia Niedzwiecki a participé à de nombreuses émissions télévisées belges et internationales sur la féminisation linguistique.


En 1991, Patricia Niedzwiecki a écrit un Code de féminisation en français, néerlandais et allemand, commandité par Miet Smet, alors Secrétaire d’état à l’Emancipation sociale puis Ministre de l’Emploi.


Depuis, nombre de livres, d’enquêtes et d’articles de Patricia Niedzwiecki sur le comportement verbal ou non verbal féminin et masculin ont paru dans plusieurs langues européennes.


Début décembre 2010, son nouveau titre « Comment féminiser » sera présenté au public à l’occasion d’un événement international organisé à Bruxelles.

Au féminin ou au masculin ?

Certes, féminiser reste, bien que de moins en moins, œuvre pionnière. Sans vouloir préjuger du futur, cette dimension linguistique quelque peu volontariste précède encore la réalité sociale actuelle. En effet, seule dans une société totalement artificielle, les femmes et les hommes pourront-ils et elles être dissocié-e-s de leur dénomination sexuée. Pour autant, dans nos sociétés, jamais cela n’existe, car, professionnellement, nous aurons toujours affaire à des hommes, ou à des femmes.

Patricia Niedzwiecki dans Het Volk/DNG : « Pour ne pas détonner, les femmes se conforment à leurs homologues masculins, tout en adoptant le même nom de métier ou leur titre. Plus on s’élève dans les hiérarchies, moins on entend de titres, grades ou fonctions au féminin. Je sais bien que certaines femmes n’aiment pas se nommer au féminin, pour des raisons d’euphonie dénigrante. Mais pourquoi, je vous prie, ne pourrai-je savoir que le directeur est une femme ? »

 

LAURETTE ONKELINX Vice-Première Ministre au sujet de « Au féminin ! » de Patricia Niedzwiecki

 « L’ouvrage qui nous occupe aujourd’hui propose à la fois une synthèse de tous ses travaux et présente un degré de maturation, d’aboutissement sans égal. Il décode les raisons de cette situation qui nous attriste et nous révolte, il propose de nombreuses réflexions que tous ceux qui s’attachent à l’évolution de notre langue et à ses implications sociologiques regardent comme des documents incontournables.


Ouvrage d’érudition certes, mais ouvrage de base de toute évidence. Ce Code n’est pas seulement la bible de la féminisation des noms, c’est aussi et surtout un texte qui contribue à rendre à la moitié trop longtemps oubliée de l’humanité, à nous les femmes, la reconnaissance et la dignité qui, en raison de notre rôle dans la société, n’aurait jamais dû être remis en question.


Pour tout cela, Madame Niedzwiecki, merci, en mon nom propre, et, j’en suis sûre, de celui de toutes les femmes.
On parle sans cesse du « Grevisse », et on a bien raison, on parlera maintenant du « Niedzwiecki », et on aura tout autant raison. »


femilang       femilang

“Seule une approche volontariste du langage et de notre comportement verbal pourra battre en brèche l’omniprésente mauvaise habitude du sexisme.” Benoîte Groult

“D’Anne à Yvonne et Zoé.” In L’Alphabet des noms de femmes d’Attie Gooszens.

“Comme le pronom désigne tant un être vivant que son référent, il faut tenir compte du sexe des individus tout autant que du genre des mots.” De Vooys, Nederlandse spraakkunst (Grammaire néerlandaise).

www.femilang.org

www.femilang.org s’adresse au grand public et au fonctionnariat, au professorat, aux jeunes, aux enfants, aux institutions, organisations, associations, bref, aux hommes et aux femmes qui écrivent et veulent féminiser, à moins qu’ils et elles ne l’osent encore, hésitent de ne pas bien savoir comment ? Et oui, faut-il par exemple dire et écrire « la médecin » ? peut-on employer le terme « présidente » ? En vérité, la plupart des dictionnaires et logiciels informatisés ne disposent toujours pas d’une fonction féminisante automatique permettant de féminiser tous les noms, termes, grades, fonctions et titres.

www.femilang.org stimule le bon usage en la matière en orientant la communauté parlante et écrivante vers un équilibre entre le féminin et le masculin.

www.femilang.org & IRDEC0F recevant nombre de questions relatives aux langues et à la féminisation, celles-ci vont très souvent de pair avec d’autres problèmes d’ordre linguistique. De là la nécessité d’exister de www.femilang.org!

www.femilang.org & IRDECOF : également un moyen de consulter les principaux documents d’archives des dernières décennies, telles, par exemple la Proposition de décret (Vlaamse Raad), la Résolution 88 (Emploi et Travail), le Code de Féminisation (Commande du Ministère de l’Emploi et du Travail, le Décret de la Communauté Française, Femmes et Langage (Commission Européenne), le Policy Paper For Language Feminisation in Europe (Commission Européenne) et lesn Instructions Against Sexism (Conseil de l’Europe), pour ne citer que quelques textes sur le sujet.

 

femilangParlement Européen, Paris, mai 2007 : Conférence Européenne : L'Europe au féminin, 50 ans de progrès       

Durant la célébration parisienne « 50 ans de progrès, L’Europe au féminin » demai 2007 au Parlement européen, les nombreuses enquêtes et études européennes et livres de Patricia Niedzwiecki dédiées au thème du « Langage des Femmes » ont été mises à l’honneur.

femilangfemilang

Marie-Christine de Saint-Araille, Christine Labarre, Catherine Lalumière, Yvette Roudy, Claire Gibault, Patricia Niedzwiecki et Claude Vayssade

 

femilang


Le Passé…

femilang

Dulle Griet (Bruegel)

 

Le Futur … “Le dictionaire n'est pas un homme …”

femilang « Presidente Lisa Simpson ? … »

 

 

femilang

femilang

femilang

femilang

femilang

femilang

femilang

femilang

femilang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

femilang femilang femilang femilang

©Patricia Niedzwiecki 2012